Travail à distance : son encadrement est urgent !

Avec le confinement, le télétravail a connu un essor et une expérimentation inégalés. L’enquête menée par la CGT auprès de 34 000 salarié·es démontre le danger de la généralisation d’un télétravail en mode dégradé.La CGT fait des propositions pour mieux encadrer le travail à distance et pour faire respecter le droit à la déconnexion.

Retrouvez toute l’enquête (100 questions, 34 000 réponses et 60 propositions – 80 pages) et la partie 4 sur le télétravail sur : RAPPORT-ENQUETE-UGICT-CGT-ss-embargo-V2

Première réunion du Groupe de travail sur le travail à distance mardi 2 juin 2020

Demandé en CTP du 30 avril, nous avons obtenu la tenue d’un groupe de travail sur l’impact du travail à distance sur les agents des services généraux et perspectives d’évolution du télétravail. La première réunion se tiendra le mardi 2 juin 2020.

N’hésitez à faire remonter vos remarques et vos contributions à vos représentants de la CGT Région Occitanie.

Un nouveau décret sur la mise en oeuvre du télétravail dans la fonction publique publié au JO du 6 mai 2020

Ce décret apporte plusieurs modifications au décret du 11 février 2016. A télécharger sur :Décret télétravail – joe_20200506_0111_0037

  • Ce décret revient sur la notion de “régularité”. En plus de jours fixes, l’autorisation de télétravail peut prévoir l’attribution d’un volume de jours flottants de télétravail par semaine, par mois ou par an dont l’agent peut demander l’utilisation à l’autorité responsable de la gestion de ses congés.

« Un agent peut, au titre d’une même autorisation, mettre en œuvre ces différentes modalités de télétravail. »

  • Il régularise nos situations actuelles en permettant, en cas de situation exceptionnelle perturbant l’accès au travail sur site, de déroger à la limitation de la règle imposant un maximum de 3 jours de télétravail par semaine.

« 2° Lorsqu’une autorisation temporaire de télétravail a été demandée et accordée en raison d’une situation exceptionnelle perturbant l’accès au service ou le travail sur site. »

  • Il permet le télétravail avec ses outils personnels

« Lorsqu’un agent demande l’utilisation des jours flottants de télétravail ou l’autorisation temporaire de télétravail mentionnée au 2° de l’article 4, l’administration peut autoriser l’utilisation de l’équipement informatique personnel de l’agent. »

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.